Photo d'école et image de soi : une longue histoire.

12/08/2017

Vous souvenez-vous des sacro-saintes journées où l'on vous prenait en photo à l'école, le moment de la photo individuelle, celle qui restera, dont on se souviendra des années plus tard ?
Cette photo souvent attendue par la famille, gardée précieusement par nos parents, est-elle vraiment le reflet de l'enfant que nous étions ?

 

 

J'ai encore ce rituel en tête, j'étais très appliquée ces jours-là devant l'objectif, je voulais tellement plaire à mes parents lorsqu'ils recevraient la fameuse image !
Etre certifiée conforme, telle était mon ambition pour ce rituel annuel.
J'esquissais un sourire convenu, retenu, je prenais surtout soin de cacher l'enfant joueuse, malicieuse et spontanée que j'étais. Il n'était surtout pas question de faire de vagues.
Je m'asseyais sagement devant le projecteur, un quart de poil plus à droite, légèrement de trois quart voilà qui était parfait, allez hop au suivant !

 

On nous plaquait dessus une lumière standard, on ne nous regardait sans nous voir. Voilà comment nous avons fait nos premiers pas vers une image bien comme il faut, une image conditionnée qui reste aujourd'hui encore dans nos têtes comme un modèle à respecter.
Cette image très propre, bien lisse nous poursuit bien des années plus tard.
Le temps passe, on cherche son premier job, puis un suivant et toujours, on se déguise , on rentre dans un moule le jour de la fameuse photo, mais cette fois celle de notre CV.

 

 

Surtout, pas d'excentricité, on choisit une tenue appropriée, celle qui est censée correspondre à notre métier, de préférence un peu coincée, l'essentiel étant de rassurer ceux qui vont peut-être nous embaucher.
Que reste-t-il dans tout ça de notre énergie vitale, celle qui nous booste et qui fait de nous un être à part entière ?

Une personne bien en vie qui incarne ses particularités, celles qui font nos forces, qui nous rendent créatifs et nous soufflent des solutions.

On reste dans la duplication d'un modèle donné, telle profession devant se conformer à des codes couleurs et des formes imposées.

Et puis un jour, on prend du recul, on comprend enfin d'où vient ce décalage entre nous et notre image, alors petit à petit, on lâche tout pour se reconnecter tout simplement à soi.

 

Vous avez envie de franchir le pas et d'oser partager votre belle énergie ? Je vous raconte en images, pour en voir plus, c'est par ici

 

Catherine de Vaucelles 

 

Je suis une pro en communication et vous accompagne pour oser vous montrer avec élégance et authenticité dans ce nouveau monde digital.

Mes super pouvoirs sont la photographie, le langage des couleurs et mon expérience de styliste scénographe.

Mon blog est rempli de pépites pour éveiller votre curiosité, faciliter votre cheminement vers le mieux être et trouver l'énergie d'être vous-même ! 

En embellissant votre intérieur, vous rayonnerez à l'extérieur. 
 

Pour découvrir tous mes accompagnements c'est par ici

 


 

Please reload

Plus d'articles positifs

November 2, 2019

June 11, 2019

Please reload