Que deviendrait-on dans un monde sans couleur?

12/28/2017

A force de les voir sans les apprécier, sans les regarder, on a perdu les couleurs, on ne le perçoit plus, c'est l'étonnante histoire qu'a imaginée Jean Gabriel Causse dans son dernier roman "Les crayons de couleur".

Autant vous dire qu'un monde sans couleur, un monde en noir et blanc, c'est pour moi, amoureuse des couleurs, le comble de l'horreur, le début de l'enfer sur terre !

 

Un peu comme si pour mieux les réhabiliter, leur redonner leurs justes places, il nous fallait nous imaginer sans, Jean Gabriel Causse nous décrit un monde de grisaille, déprimé, où la stupeur a fait place à l'effroi.
Les anxiolytiques et antidépresseurs ne se sont jamais aussi bien vendus, le monde est tétanisé, il sombre sans pétillance et sans joie.

Jean Gabriel Causse a le pouvoir de nous faire déguster les couleurs, nous en imprégner, nous en faire ressentir leurs effets, les meilleurs comme les pires.

 

Tour à tour, on s'immerge dans un univers rose bonbon, apaisant, fait de Love, de pensées positives et de féminité, puis on bascule dans un monde rouge qui active notre cerveau reptilien, réveille nos pulsions sexuelles et à l'extrême nous rend craintifs et violents.

Il nous redonne confiance en vert, nous le fait savourer, on se détend dans une ambiance plus froide qui fait baisser notre pression artérielle.

 

Sans tout vous dévoiler, savez-vous que le violet est la couleur qui nous permet d'avoir la foi ?
Est-ce un hasard si l'ultra-violet est la couleur tendance qu'à choisie Pantone pour 2018 ?


Tout comme dans son best-seller "l'étonnant pouvoir des couleurs", Jean Gabriel Causse, nous partage son amour des couleurs, mais à travers cette fois, un roman ludique, il nous rappelle des notions scientifiques, des expériences réalisées autour des couleurs et leurs effets surprenants sur notre cerveau dont nous n'avons encore que partiellement conscience.

C'est un roman qui fait écho dans le monde de la mondialisation dans lequel nous évoluons, un monde qui s'uniformise, basé sur la performance, le pouvoir de l'argent, trop yang à mon goût.

Rappelez-moi les couleurs que l'on trouve dans les magasins aujourd'hui ?

Combien de personnes s'enterrent et se dissimulent derrière le noir ?

Regardez dans les rues, quelles sont les couleurs majoritaires ?

 

Merci pour cette piste de réflexion, M Jean Gabriel Causse, j'espère que votre livre permettra à beaucoup d'entre nous, de regarder à nouveau les couleurs, de les redécouvrir, d'oser s'en entourer pour bénéficier de leurs bienfaits.
Sachez en tout cas que l'absence de couleur déséquilibre le monde, pour ma part je choisis sans hésiter un monde coloré !

J'ai, d'ailleurs sorti mes crayons de couleur pour redonner vie à la couverture de ce livre comme il est suggéré, à votre tour, le coloriage est une activité qui nous relie à notre monde intérieur et fait un bien fou !

 

"Les crayons de couleurs" Jean Gabriel Causse,  Flammarion

 

 

Parlons couleurs : Les couleurs sont énergétiques, elles ont des pouvoirs bluffants qui influent aussi bien notre façon de percevoir le monde que la façon dont nous sommes perçus. Elles sont un outil magique en communication.
Je vous initie à leur langage et leur énergie. Envie d'en savoir +

 

 

Catherine de Vaucelles 

 

Je suis une pro en communication et vous accompagne pour oser vous montrer avec élégance et authenticité dans ce nouveau monde digital.

Mes super pouvoirs sont la photographie, le langage des couleurs et mon expérience de styliste scénographe.

Mon blog est rempli de pépites pour éveiller votre curiosité, faciliter votre cheminement vers le mieux être et trouver l'énergie d'être vous-même ! 

En embellissant votre intérieur, vous rayonnerez à l'extérieur. 
 

 

 

 

 

 

Please reload

Plus d'articles positifs

June 11, 2019

February 6, 2019

Please reload