Je kiffe les jeunes femmes de 50 ans

05/10/2018

Ma génération a aujourd'hui 50 ans et des poussières, il faut bien s'y résoudre d'autres sont venus nous pousser en avant !

Je fais partie de ce monde de quinquas, nos repères sont les mêmes, nous avançons tant bien que mal dans cette période mouvementée.

J'étais la première à ne pas rêver d'avoir 50 ans et à imaginer que ça ne m'arriverait jamais et pourtant !
Même si notre génération commence à avoir meilleure presse ; certaines célébrités affichant leur âge avec fierté, c'est sans surprise qu'ayant fait un sondage sur Facebook pour savoir qui serait intéressé par ce sujet, seules les quinquas ont répondu par l'affirmatif.

Seulement voilà nous sommes de plus en plus nombreuses, 50 ans est l'avenir des plus jeunes, s'y intéresser ne fait pas vieillir, mais peut par contre nous informer, dédramatiser, faire sourire et aider à passer ce cap un peu plus en douceur et d'humour !

 

 

Je viens de terminer le livre de Mylène Desclaux "Les jeunes femmes de 50 ans", une quinqua sexy, pétillante et insoumise qui ne renonce pas à tout parce qu'à 50 ans, on a encore le temps de vieillir.
J'ai 
aimé sa légèreté et sa liberté de ton et de parole, quitte à contredire les phénomènes de mode.


Mylène préfère la couleur aux cheveux blancs, moi aussi :-) 

Si le blanc convient à Sophie Fontanel, nous n'avons pas toutes un rayonnement qui s'accorde à ces reflets argent !

Je respecte comme Mylène cette démarche en forme de bras d'honneur, mais ce truc à la mode ne m'attire pas pour moi.
On peut assumer son âge et continuer à jouer avec les couleurs simplement parce que l'on aime ça et pour prendre soin de soi.

 

J'ai souri à l'évocation de nos capacités sportives qui déclinent à vue d'oeil, car oui, disons que l'on pratique le sport différemment :-)

J'apprends qu'une marche sportive et longue est presque meilleure qu'une brève course à pied et ça me convient à merveille.

Je partage son amour de la danse, un des sports qui m'apparaît vraiment joyeux et où je fais ce qui me plaît en toute liberté.

 

Mylène aborde un autre sujet tabou avec l'intouchable yoga, pardon à toutes mes copines prof, mais là encore, on n'est pas forcé de suivre ce mouvement. Si le yoga soulage bien des personnes a 50 ans en arrêtant le yoga, elle a réduit son abonnement chez l'ostéopathe, et là aussi je me sens moins seule :-)

 

 

Moins drôle, mais pour autant réaliste sa description du monde du travail ...

Un monde qui n'est pas fan des quinquas et qui entre mises au placard et fusions de sociétés nous sélectionne trop souvent pour le départ.

Bonjour les burn-outs, il faut penser à se réinventer !

J'ai aujourd'hui beaucoup d'amis qui errent dans l'univers de la reconstruction.

 

Mylène nous parle aussi beaucoup d'amour et d'amoureux, un sujet pas si simple à 50 ans.
Je ne partage pas tous ses goûts et c'est normal, ce n'est pas parce qu'on est de la même génération que l'on partage tout.
En matière masculine, "ces critères" ne sont pas les miens et c'est tant mieux, nous garderons chacune nos zamoureux :-)

 

Je me reconnais en tout cas dans son optimisme, car en effet les femmes de 50 ans ne sont plus ce qu'elles étaient !

Dans un monde en pleine transformation, nous sommes des jeunes filles de 50 ans !

 

Lets rock !!!

 

Catherine de Vaucelles 

 

Je suis une pro en communication et vous accompagne pour oser vous montrer avec élégance et authenticité dans ce nouveau monde digital.

Mes super pouvoirs sont la photographie, le langage des couleurs et mon expérience de styliste scénographe.

Mon blog est rempli de pépites pour éveiller votre curiosité, faciliter votre cheminement vers le mieux être et trouver l'énergie d'être vous-même ! 

En embellissant votre intérieur, vous rayonnerez à l'extérieur. 
 

Pour découvrir tous mes accompagnements cliquez ici

 

 

 

 

 

Please reload

Plus d'articles positifs

November 2, 2019

June 11, 2019

Please reload