Une styliste nommée Nature


Dans l'intimité de l'ancienne corderie Vallois à Notre-Dame-Bondeville en Normandie, un lieu riche en mémoires devenu musée, se déroule une exposition au cœur des matières qui nous vêtissent.

"Une styliste nommée nature, quand la terre nous habille" fait partie de la huitième édition pour Le Temps des Collections. Un parcours éducatif pour découvrir et explorer, les fils et matériaux qui composent nos vêtements du synthétique au naturel.

L'objectif est de nous faire prendre conscience de l'impact phénoménal de l'industrie textile en matière de pollution et de nous inciter à privilégier une mode plus verte et plus éthique. Savez-vous que le secteur textile habillement est au deuxième rang des industries les plus polluantes après le secteur pétrolier ? Ou bien encore que 700 000 tonnes de textiles arrivent sur le marché et seulement 20% sont collectés pour être recyclés ?

Donner une seconde vie à nos vêtements est un acte citoyen qui participe à une économie circulaire.

La confection de vêtements pollue souvent à travers les matières chimiques qu'elle emploie et rejette dans les cours d'eau, mais l'entretien des textiles à chaque lavage libère aussi des micro-particules non filtrées qui se retrouvent dans les océans.

Des alternatives existent en employant certaines fibres naturelles végétales peu exigeantes en eau et en pesticides. Sur le devant de la scène on parle du jute, de l'abaca, du kapok, du sisal, de l'ortie, du ramie ...

On remet également en lumière le pouvoir colorant des plantes, une grande richesse aux nuances subtiles. Les plantes tinctoriales sont très nombreuses, on en recense 1000, mais seul un petit nombre est cultivé à grande échelle.

Bleu Pastel, Rouge garance, Jaune gaude, Bleu indigo ....

S'inspirer de la nature pour élaborer des tissus écologiques et économiques est une véritable alternative, c'est ce que propose le biomimétisme en copiant les formes, les matières, les structures et fonctionnements du vivant. La nature est un trésor d'exemples à dupliquer pour l'industrie textile, scientifiques et industriels collaborent pour innover. Pour exemple, la structure des ailes d'un papillon "Le morpho" dont la couleur d'un bleu profond iridescent est également parfois perçues rouge ou blanche. Ceci n'est pas dû à un pigment, mais à un effet d'optique. A échelle microscopique, on perçoit des écailles de kératine à la surface de ses ailes partiellement transparentes et structurées, elles renvoient certaines couleurs, souvent le bleu. Cette structure inspire actuellement notamment pour la fabrication d'écrans tactiles et de vêtements aux couleurs changeantes.

De plus en plus de marques de vêtements sont conscientes de ces enjeux écologiques, et ont un vrai souci de respect de la planète, il faut les encourager. A Rouen, "Jeanne a dit" en est un exemple en proposant non seulement une mode bio et éthique, mais également engagée, elle diffuse des messages forts pour les femmes combatives et courageuses qui sont en nous !

L'exposition est gratuite jusqu'au 24 Février 2020 au musée industriel de la corderie Vallois, 185 route de Dieppe 76960 Notre-Dame-de-Bondeville

Parlons vêtements dans une séance individuelle pour que votre démarche corresponde à qui vous êtes vraiment !

Catherine de Vaucelles

Mon blog est rempli de pépites pour éveiller votre curiosité et renouer avec la créativité en facilitant votre cheminement vers le mieux être et trouver l'énergie d'être vous-même !

En embellissant votre intérieur, vous rayonnerez à l'extérieur.

Artiste, énergéticienne, je vous accompagne vers votre harmonie, pour oser vous montrer avec élégance et authenticité et ainsi accéder à la visibilité.

Pour découvrir tous mes accompagnements cliquez ici

Plus d'articles positifs